Et si le SEO était finalement la meilleure réponse aux AdBlockers ?

Plus de la moitié des 16-24 ans utilisent un adblocker sur leur PC ou Mac, même parmi les étudiants en communication digitale. Les smartphone sont moins équipés : moins de 20%. Les médias, les annonceurs, les régies publicitaires, les éditeurs sont déstabilisés face à ce raz de marée apparu en l’espace de quelques mois?
Le Seo apporte de la visibilité sans publicité, et si c’était une réponse intéressante aux Adblockers ?

Mais où s’arrêteront les Adblockers ?

L’utilisation des Adblockers est donc devenue massive chez les jeunes, même s’ils veulent travailler dans la publicité. Edward Snowden dit même qu’utiliser un Adblocker est un devoir. Mêmes les publicité vidéos sont touchées et Pierre Chappaz (Teads) déclare même que « Le pouvoir de nuisance d’Eyeo est considérable ». Des médias, membres du groupe GESTE ( Groupement des Editeurs de service en ligne) ont essayé de sensibiliser leur lectorat en floutant des contenus aux utilisateurs d’Adblocker. Pour trouver des solutions les syndicats des régies internet et des agences médias veulent créer un label qui récompense les sites respectueux en termes de privacy et de formats publicitaires. Le FAI anglais TESCO a lancé des réductions de facture en échange de la pub sur mobile, avec la solution de la startup australienne Unlocked. Google envisage et Microsoft envisage d’intégrer un Adblocker dans leur navigateur Chrome et Edge, ce qui leur permettrait de laisser passer leurs régies publicitaires.
Selon l’étude Pagefair la perte de chiffre d’affaires pourrait s’élever à 41,4 Milliards de $ en 2018. Google aurait perdu 887 Millons de $ de publicité. Facebook et Adblock Plus sont dans une escalade technique pour qui contourner ABP ( préférences publicitaires facebook ) et qui bloquer les nouveaux formats, Mark Zuckerberg en mange sa casquette. Trop tard les Adblocker sont devenus mainstream.

Face aux adblockers le SEO peut il venir en aide ?

Les solutions de contournement sont pour l’instant des rustines devant la déferlante. Les chiffres du display et les business models de beaucoup de players et de médias sont en grand danger.

Le SEO peut aider à créer du contenu et à le rendre visible car aujourd’hui le cœur du vrai SEO est tourné utilisateur et visibilité naturelle.

Aujourd’hui les contenus digitaux sont créés en fonction de persona, les optimisations sont réalisées en fonction d’études. Le SEO est en synergie avec le social média et les entreprises commencent à repérer les plus importantes erreurs de SEO à ne pas commettre. Le référencement naturel dispose de nouvelles possibilités pour la visibilité et la mise en avant par Google dans des maps, du knowledge graph, des Google answer box, des images référencées dans google image, des rich snippets (rating, avis) de votre contenu, du référencement local, . On est loin du SEO d’avant 2012 où les contenus étaient sur-optimisés, et où il valait mieux cliquer sur une pub adwords.

adblock plus
Vous pouvez partager cet article :

1 Comments

  1. Merci pour cet article, effectivement les Adblocker ne sont pas un épiphénomène. Des briques du web vont intégrer des Adblocker comme argument, c’est le cas déjà du navigateur Opera qui intègre un Adblocker et surtout un VPN gratuit sur iOs et maintenant même sur Android ! Les médias doivent vraiment trouver la parade mais pas une parade technique comme celle de FB contre ADP mais une parade qui va dans le sens de l’utilisateur.

    Kevin - 3 mois ago